Download E-books Alain PDF

By Catherine Robbe-Grillet

Beaucoup connaissent Robbe-Grillet mais qui connaît Alain ? Il ne s'agit pas ici de livrer une biographie d'A.R.-G. Ni de revenir sur les sujets abordés par lui dans ses Romanesques, ailleurs, et par moi dans Jeune Mariée (Nouveau Roman, combats littéraires ou politiques, cinéma, etc.) Mon projet est plus limité : mettre en lumière certaines facettes de notre vie de couple, mettre l'accent sur quelques elements de sa personnalité saisis à travers nos objets intimes ou quotidiens et, par touches successives, compléter de son versant conjugal son snapshot publique. Sans plus. » Dans ce texte qui se déroule sous los angeles forme d’un abécédaire aux entrées a priori ludiques (Agendas à Yaourt), Catherine Robbe-Grillet restitue les gestes de l’homme qui partagea sa vie cinquante sept ans. On le découvre insensible à l. a. douleur body, mais dévasté par les dégâts occasionnés par l. a. tempête sur son parc, passionné par ses cactées auxquels il accordait une realization exceptionnelle, ou grand novice de vin, de thé et de pots vides, tandis qu’il exécrait le ketchup. Catherine Robbe-Grillet revient également sur certains malentendus comme l. a. raison pour laquelle son mari ne se rendit pas aux obsèques de son éditeur ami Lindon. Elle pose un regard lucide et acéré sur certains épisodes de leur vie, tel l’établissement d’un contrat de prostitution conjugale qu’elle ne signa jamais, ou l. a. liaison de son époux avec l’actrice Catherine Jourdan qui inquiéta leurs proches, mais qu’elle assuma totalement, n’ayant jamais redouté d’être abandonnée.

Show description

Read or Download Alain PDF

Best Biography books

Chaplin: His Life and Art

Charlie Chaplin (1889–1977) revolutionized the language of cinema and have become the most enjoyed performers of all time. yet he used to be additionally a guy suffering from loneliness and pushed by means of the hunt for creative perfection. His existence was once an awfully dramatic one, and David Robinson explores the customarily tragic tale of Chaplin’s alcoholic father; his mentally disturbed mom; his marriages to very younger women; the “white slavery” case opposed to him; and his persecution via anti-Communist forces throughout the McCarthy period, which eventually pressured Chaplin to depart the United States.

Ludwig Wittgenstein: The Duty of Genius

"Great philosophical biographies might be counted on one hand. Monk's lifetime of Wittgenstein is one of these one. "—The Christian technology display screen.

The Bee Gees: The Biography

The 1st narrative biography of the Bee Gees, the phenomenally well known vocal team that has offered greater than two hundred million documents worldwide—sales within the corporation of the Beatles and Michael Jackson. The Bee Gees is the epic kinfolk saga of brothers Barry, Robin, and Maurice Gibb, and it’s riddled with brilliant highs—especially as they turned the definitive band of the disco period, fueled by way of Saturday evening Fever and crashing lows, together with the tragic drug-fueled downfall of youngest brother, Andy.

The Bear's Embrace: A True Story of Survival

A rare tale of survival and restoration by means of a girl who used to be attacked by means of a grizzly undergo. On a sunny fall day in 1983, Patricia Van Tighem and her husband, Trevor, begun a climbing journey within the Canadian Rockies with a two-thousand-foot climb via rocks and woodland. the following morning, in a panorama dusted by means of snow, they crossed paths with a grizzly bear–and their lives have been perpetually replaced.

Additional info for Alain

Show sample text content

Il n’est pas inquiet ; il n’a pas besoin, pour être definite d’avoir existé, de fixer le déroulement des heures, de leur donner consistance par l. a. tenue d’un magazine. À quoi bon ? Ses livres, ses movies en témoignent bien plus sûrement qu’une suite d’agendas où auraient été consignés des faits à ses yeux plus ou moins insignifiants ! Insignifiants ou pas, ils sont los angeles chair de mon lifestyles. Je n’ai pas envie de los angeles sentir s’échapper comme l’eau fuyant entre les doigts. C’est une inquiétude que bien de mes amis ne ressentent pas : ils regardent avec détachement se contracter leur vie passée dans l’effacement progressif de leurs souvenirs, sur un horizon de plus en plus flou, avec, en standpoint, une épitaphe laconique : � je suis né(e)… je suis mort(e) ». Quand je me retourne sur mon passé, je ne vois, à l’infini, qu’un moutonnement de nuages d’un blanc cotonneux d’où surgissent quelques sommets aux arêtes vives. J’aurais ecu droit, moi aussi, à cette même épitaphe si le contenu de mes agendas ne le rendait à nouveau vivant, actuel, sensible : je peux, grâce à eux, intercaler entre � je suis née… je suis morte », à los angeles position de ces désespérants issues de suspension, � j’ai vécu ». J’ai l’impression d’avoir dans los angeles major une boule d’étoffe chiffonnée qui, substantial une fois déployée, ressuscite avec l’usage des jours, le chatoiement des plaisirs, l. a. palpitation des amours, l’inattendu des rencontres, l’effervescence de los angeles création, l’excitation des voyages, les bizarreries de l’intime, les complicités conjugales, les petits bobos et les grandes fatigues, los angeles banalité reposante des moments ordinaires…. Et aussi… C’est ma vie avec Alain qui bat dans ces milliers de pages de 6 × 9cms. Vivantes, amusantes – il est plaisant, lorsqu’on connaît l’issue d’une aventure, d’en reparcourir les péripéties depuis ses balbutiements – elles ont, en outre, leur utilité : permettre de rectifier, preuves à l’appui, des erreurs factuelles (voir � Cendres »), ou, autrefois, de répondre avec pertinence aux questions pratiques d’Alain qui, je le répète, ne se souciait pas de noter les éléments propres à mettre sur pied une quelconque chronologie, ne serait-ce que de ses déplacements : � Quand avons-nous fait le travel du monde ? » � À quelle époque sommes-nous allés au Cambodge ? » (effectuer le repérage de Un Bruit qui rend fou), ou dans un autre style, � À quelle date avons-nous engagé Guy ? » (le jardinier), � Est-ce F. de Grossouvre qui accompagnait Mitterrand ? (au second où, à big apple, nous l’avons invité à dîner dans un eating place à los angeles mode) », and so on. , and so forth. L’établissement du catalogue de l’exposition, à Caen, consacrée à Alain, à l’occasion de ses 80 ans, aurait été plus difficile sans le secours de mes � petits carnets » (Je n’en suis pas peu fière ! ). J’aurai été, de fait, l’historiographe au petit pied d’Alain Robbe-Grillet ; d’un peu moins près dans les dernières années de sa vie où je ne l’accompagnais plus systématiquement lors de ses lointains voyages. Après ma mort, mes précieux agendas rejoindront, à l’IMEC, le Fonds Robbe-Grillet.

Rated 4.79 of 5 – based on 22 votes